Un jour, un livre : Au revoir là-haut P.Lemaître

Publié le par Amaryves

Avant de retourner faire un petit tour à Loches, j'aimerai vous faire partager ma dernière lecture :
Au revoir là-haut de Pierre Lemaître
l'écrivain qui m'a réconciliée avec les Prix Goncourt !


Je crois que le dernier lu remonte à bien longtemps, et au bout du 3eme chapitre, deux alternatives : soit je continue stoïquement, et je m'ouvre les veines à la dernière page, soit je le balance loin, loin, loin.....(seconde solution adoptée...)
Depuis je me méfie de toute reconnaissance, récompense, adulation et cela dans tout domaine.

Et oui, je n'aime pas "suivre le troupeau" !

Alors pourquoi avoir dérogé avec celui-là ?
Un conseil bien avisé et encourageant de ma bibliothécaire préférée, et me voilà plongée dans ce pavé de 567 pages.

Un jour, un livre : Au revoir là-haut P.Lemaître

Attention, dès les 1ères pages, on est dedans et pas moyen de faire machine arrière, c'est une quête permanente d'en savoir toujours plus sur les événements relatés.
Cet ouvrage ne nous transporte pas dans la guerre 14-18 mais quelques jours après l'armistice
Deux poilus: Albert Maillard pris au piège d'un trou d'obus sent que sa vie va s'arrêter là en voyant au bord de son "cercueil naturel" le lieutenant D'Aulnay-Pradelle ne manifestant aucune envie de le sortir de là.
Essayant de toutes ses forces de se hisser hors de ce trou, dans lequel il continue de s'enfoncer, il découvre un autre soldat dans la même position que lui Edouard Péricourt (23 ans) qu'il ramènera à la vie, et c'est en luttant mutuellement pour s'en sortir qu'ils seront liés à la vie à la mort.
Une fois démobilisés, les 2 hommes vont vivre le reste de leur existence comme ils pourront : Edouard, issu d'une famille aisée,détestant son père, un homme froid,plus préoccupé par sa fortune que de son fils,mais adulant sa fille Madeleine (qui épousera D'Aulnay-Pradelle) était devenu par ses blessures "une gueule cassée", a refusé toute la chirurgie proposée, et refuse de retourner dans sa famille qui le croit mort,

Albert, dévalorisé par une mère autoritaire,destructrice, ne souhaite pas non plus renouer des liens familiaux,le soignera, lui procurera ses doses de morphine, pas toujours de manière bien honnête.....
Ces deux-là vont s'embarquer dans une clandestinité obligée : Albert ayant dérobé des papiers d'identité d'un soldat mort au front, Edouard deviendra alors Eugène.

Mais pour se donner une vie de rêve, Edouard (Eugène) aura une idée de génie, qui se révélera être l'escroquerie du siècle dans laquelle les notables, les donneurs de leçons, les planqués vont tomber......

Je ne vous en dis pas plus car à partir de ce moment, l'ouvrage prend une dimension incroyable et plus on découvre, plus on veut en connaître l'issue.....et croyez-moi elle vous époustouflera !

Poilus dans les tranchées

Poilus dans les tranchées

Au XXIeme siècle il restait en France 10 poilus âgés de 105 à 111 ans.
Le dernier à s'éteindre fut Lazare Ponticelli à 110 ans.
Le 17 mars 2008 ses obsèques nationales furent célébrées en présence du Chef de l'Etat en la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides.
C'est l'écrivain-historien Max Gallo qui prononça son éloge funèbre.

Si vous passez en Picardie, et tout particulièrement dans le département de l'Aisne, où se trouvait le Chemin des Dames, n'hésitez pas à visiter
La Caverne du Dragon ou "la guerre à 15 mètres de profondeur"

Wiki

Publié dans J'ai lu pour vous

Commenter cet article

anne marie 06/12/2014 09:47

Quand je "tombe" sur un ouvrage qui m'enchante à ce point, j'ai toujours peur d'aller à la découverte des autres et d'être déçue......
Qu'as-tu lu de Lemaître ?

Bernieshoot 05/12/2014 18:33

j'ai lu ce livre et j'ai adoré du coup je me suis penché sur d'autres romans de Pierre Lemaitre et c'est vraiment excellent