Locataire inattendue...mante religieuse parmi les fleurs

Publié le par annemarieB.

Locataire inattendue...mante religieuse parmi les fleurs

Je ne vous ai pas parlé de ma locataire - plutôt un squat qu'une location - dans ma jardinière.
La première a être surprise ce n'était pas elle, mais moi, en arrosant ce matin là !


Hormis le fait qu'elle était très belle et très gracieuse, je ne sais pas grand chose de cet insecte, c'est donc chez Google que j'ai pris les infos :

La mante religieuse est un insecte diurne de 5 à 8 centimètres de long.

Les deux sexes sont aptes au vol ; néanmoins, la femelle alourdie à l'approche de la ponte ne peut se déplacer que grâce à ses pattes postérieures qualifiées de déambulatoires.

Le mâle est plus petit que la femelle de 2 ou 3 cm mais son caractère très fluet donne souvent l'impression d'une disparité allant du simple au double. Ses antennes sont plus longues, son abdomen est plus fin, et on compte huit sternites pour le mâle contre six pour la femelle. L'extrémité de l'abdomen est différente car, si le mâle porte deux cerques comme la femelle, on observe, entre ceux-ci, deux styles et l'absence d'oviscapte.

Ses pattes avant, appelées « ravisseuses », portent des piques et sont capables de se replier et se détendre vivement. Elles servent à attraper les proies parfois volumineuses (jusqu'à de petits oiseaux et des chauve-souris, et peuvent parfois faire des blessures plus ou moins importantes à la peau humaine) ou à accrocher la végétation afin de se hisser. .

N'étant pas venimeuse, elle est inoffensive pour les humains (elle peut cependant mordre si on la manipule sans précaution).

Ses yeux protubérants et très écartés lui donnent une excellente vision en relief (ce qui donne une vision humaine mais jusqu'à 20 m).

Locataire inattendue...mante religieuse parmi les fleurs

Contrairement aux autres insectes, la mante peut faire pivoter sa tête à 180 °, ce qui lui permet de suivre les déplacements de ses proies sans bouger le corps. Elle possède deux yeux composés (ou à facettes) et trois ocelles (yeux simples) entre les antennes. Sur ces dernières siège le sens auditif ; des sensilles spécialisées, en l'occurrence mécano-réceptrices, captent les vibrations de l'air produites par le vol d'un insecte.

La mante religieuse vit mieux en été car les insectes sont plus présents. Elle ne vole pas très vite, ni très loin. Elle ne manque pas de puissance dans les ailes. Son thorax est frêle mais ses pattes antérieures et ses mandibules puissantes. Elle n'acquiert ses ailes définitives que lors de la dernière mue, mais ne se lance jamais dans de longues migrations, elle chasse parfois les papillons de nuit jusque dans les maisons.
(source Wikipédia)

 

Locataire inattendue...mante religieuse parmi les fleurs

Les mantes religieuses dévorent-elle le mâle après l'accouplement ?

Cette affirmation est en réalité - partiellement - une idée reçue !
C'est vrai : parfois la femelle mange le mâle pendant l’accouplement. Elle commence par la tête pendant que le corps du mâle continue à s’accoupler !

Mais ce n’est pas systématique, si la femelle n’a pas faim, elle ne le mangera pas.

Mais si elle a faim, une proie facile - le male est plus petit que la femelle - à portée de ses pattes ravisseuses... c’est trop tentant !

 Il arrive aussi que deux femelles qui se rencontrent, se battent et se dévorent. Les insectes prédateurs sont en effet souvent cannibales.
(source OPIE)


Sept jours plus tard environ, la mante va déposer un sac à œufs, dit oothèque, sur une surface rugueuse. De l’extrémité de son abdomen sortent simultanément les œufs, au nombre de 300 à 400 par oothèques, et une substance blanchâtre et mousseuse qui a consistance de blancs d’œufs battus en neige, qui se solidifie dès sa production.

(source Ecole du Bout du Monde)
 

Locataire inattendue...mante religieuse parmi les fleurs

Pourquoi "religieuse" ?


Sa position la plus courante, à la verticale les pattes ravisseuses repliées lui a valu le nom de « religieuse » et dans le Midi « Prega dieu ».

Déjà les Grecs la surnommaient « manta », c’est- à- dire : le devin, le prophète.

 

il y a 9 espèces de mantes en France et certaines ne mesure que 2 cm environ !

 

Prochaine destination : mante dans le basilic !

Bien cachée !

Bien cachée !

Publié dans La faune - la flore

Commenter cet article

Fabrice 02/09/2015 11:07

9 espèces en france et des toutes petites, ce qu'on peut voir dans nos régions à part la religieuse... il y en a surement majoritairement dans le sud de la france.

yannn 01/09/2015 18:07

Tes illustrations sont superbes pour cette rencontre du ..... Troisième type!
Je me suis permis de garder une de tes photos dans mon dossier, "documents à ne pas oublier".
Mais je n'en ferai aucun usage sans te le demander. Juste pour moi.
De quelle région es tu? Parait que depuis plusieyrs années, on peut en recobtrer sur Strasbourg; le réchauffement es passé par là.
Mais quelle surprise, un sujet aussi grand!
A plus, Yann du 67.

lepetitboutdelalorgnette 01/09/2015 18:58

Merci pour ton sympathique commentaire Yann.
Je suis dans le dépt 37 (Indre et Loire) région des célèbres Châteaux de la Loire.
C'est la 1ère fois que je vois un si beau "spécimen", l'an dernier j'ai également fait des photos, mais la "bête" était bcp plus petite.
Elle est restée 48 h dans mes jardinières et c'était un plaisir que de lui tirer le portrait !
A bientôt
Annemarie

Michèle 30/08/2015 06:00

Superbes photos, et merci pour ces infos. Bon dimanche, bisous

Bernieshoot 29/08/2015 18:32

c'est sympa comme locataire

michelle 29/08/2015 17:07

merci pour toutes les informations au sujet de ce bel insecte. tes photos sont très réalistes. bon week end