Le Petit LU...une énigme résolue !

Publié le par Amaryves

Le Petit LU...une énigme résolue !

Je vous avais proposé, récemment, l'énigme du Petit LU, une énigme rapidement résolue mais j'avoue que sans ma fille ces messages codés sur le biscuit me seraient toujours totalement inconnus....

En effet, les 4 petites "oreilles" du biscuit (petits coins que les gourmands mangent en premier) représentent :
- les 4 saisons (pas celles de Vivaldi, quoique...) qui signifient que le petit-beurre se déguste en toutes saisons


Les traits ou "ponts" autour du biscuit sont au nombre de 52 pour les 52 semaines de l'année


Les petits trous sont eux 24 et dans une journée il y a :

- 24 heures


Pour résumer, le Petit LU se mange en toute saison, chaque semaine, chaque jour....


Bien pensé, non ?

P1000904.JPG

Ces "révélations" m'ont été faites par ma fille qui a visité le château de Goulaine en Loire-Atlantique (44), où est abrité - entre autre- le Musée LU

 

Le musée est riche de l'histoire de ce petit biscuit :

 

C’est en 1846 que Jean-Romain Lefèvre s’installe à Nantes pour y reprendre une pâtisserie au numéro 5 rue Boileau où il vend ses propres productions et le fameux biscuit anglais Huntley & Palmers. Les pratiques du jeune pâtissier, venu de l’est de la France (Lorraine) et alors âgé de 27 ans, sont différentes. Il vend les biscuits directement sortis du four dans la cour. Les recettes proviennent de l’est et bousculent les habitudes des Nantais qui consomment des biscuits anglais ou de mers. La fabrication de biscuits de luxe fait sa renommée. Mais c’est surtout après son mariage avec Pauline-Isabelle Utile à Varennes-en-Argonne dans la Meuse, en 1850 que la pâtisserie « Lefèvre Utile » commence à être grandement connue. Son épouse ayant le sens du commerce, ils achètent une boutique qu’ils nomment « Fabrique de biscuits de Reims et de bonbons secs ».

La maison LU est née. Elle construit son succès sur la qualité de ses produits mais aussi sur la constance de sa production.(source site chateau de Goulaine)

 
P1000924.JPGLes créations LU
P1000929.JPGMoules et ouvrages destinés à la pâtisserie
P1000918.JPGOh une gourmande !
P1000935.JPGLe petit LU est facétieux....

P1000925.JPG         P1000940.JPG

Deux petits écoliers.....2 époques ( je t'ai reconnue fripouille !)

Mais il n'y a pas que ce musée à visiter au château, une magnifique volière à papillons, des vrais, qui volent et se posent sur vous.....

P1000908.JPG
La Volière des papillons vivants accueille, du printemps à l’automne, plusieurs centaines de papillons volant en liberté au milieu des visiteurs, dans un décor de plantes rares et un écosystème parfaitement protégé.

(source site du château) 


P1000914.JPG

 

C'est un endroit féérique et gourmand

qui donne envie, n'est-ce pas ?

 

Commenter cet article

Angelilie 20/06/2017 21:39

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. lien sur mon pseudo. au plaisir

Mary 12/06/2017 15:10

Le titre était sous forme de "suspens" à la Sherlock Holmes !
Passage Pommeraye : magnifique ;-)

yannn 12/06/2017 12:21

Il faut absolument que je retienne ça.
C'est super intéressant.
Autant que le passage Pommeraye ..... A Nantes, et la Cigale aussi.
J'ai été interpellé par le titre de ton article, je crois avoir découvert un double foyer, un deuxième blog, peut être, mais chuttt.
Yann

Mary 12/06/2017 07:58

On ne se doute pas en croquant dedans, toute l'histoire de ce petit biscuit !
Bisous

Michèle 11/06/2017 10:54

Et bien, je me coucherai moins bête ce soir!! Merci Mary, bon dimanche et gros bisous