La France est belle.....Pierrefonds un bijou !

Publié le par Amaryves

La France est belle.....Pierrefonds un bijou !

A part les Châteaux de la Loire que toute tourangelle se doit d'avoir visités, je n'ai pas traîné ma curiosité plus loin. C'est sans compter sur le côté " allez je t'emmène" de ma" Poule Seine et Marnaise" ( elle se reconnaîtra !)
Il y a quelque temps, j'avais eu le plaisir enchanteur de découvrir Chantilly ( pas la crème, ça je découvre toute seule !) mais son superbe château.....

Cette fois-ci changement de cap, tout droit vers Pierrefonds.


Quand on le regarde maintenant et que les archives nous apprennent qu'il fut construit en 1397, les yeux s'écarquillent, évidemment il n'a rien du château-fort voulu par Louis d'Orléans, le beau duc ( je dis ça, je dis rien...) pour enquiquiner ( mot faible) le belliqueux ( ça n'engage que moi) duc de Bourgogne qui lui voulait tout, et pis c'est tout !


Allons un peu de sérieux.

Toujours est-il qu'à force de faire les méchants, en 1617, ce n'est qu'un château évanoui qui subsiste, par la volonté du roi Louis XIII, pas très claire Sa Majesté....il a quand même fait assassiner Concino Concini qui gouvernait pour lui, enfin pour sa mama Marie de Médicis. Quelle histoire que l'Histoire de France !


 Mais voilà qu'en 1810, le petit caporal devenu Napoléon 1er trouve ces ruines "romantiques", et l'achète.
Trop occupé par sa conquête effrénée de pouvoir, de femmes, il va s'en désintéresser et c'est en 1857 que neveu - Napo le 3eme* -  a envie de transformer Pierrefonds en résidence impériale. Envie rapidement oubliée, malgré de couteux travaux, et voilà Pierrefonds transformé en musée.

Ce sera Eugène Viollet-le-Duc nommé architecte qui le transformera à son idée pour en faire un château idéal, selon ses préceptes ! Franchement le chantier était lourd.....le père Eugène n'ira pas au bout, son gendre mettra la main à la taloche ( wouah...main, taloche !!!!) et en 1884, stop, tout s'arrêtera.
 

Cour d'honneur

Cour d'honneur

Il faut reconnaître que le père Viollet-le-Duc avait quand même bien avancé le projet.
Quand vous entrez dans la cour d'honneur, c'est whaouh : façades en dentelles de pierre, statue équestre du Louis d'Orléans, ben c'est quand même lui qui a démarré le chantier, des salamandres sculptées un peu partout ( c'était le symbole du Louis, alors même les gargouilles sont des salamandres....c'est beau !

 

 

 

Il y a beaucoup à dire, tellement c'est grandiose : des arcades en anse de panier,surplombant une galerie de 57 m, des clés de voutes sculptées représentant les métiers du Moyen-Age, un bestiaire inspiré du Roman de Renart, l'appartement de Napoléon III et de l'impératrice, née Eugénie de Montijo....le cabinet de travail de l'empereur, cabinet certes mais dans la pièce est posé un cube bizarre, fermé,on n'y pénètre pas, car ce sont....les wouawoua**** de Sa Majesté, équipés - déjà - d'une chasse d'eau !

Je vous passe l'enfilade de pièces, toutes destinées à un usage bien précis, pour ne retenir que la magnifique salle des Preuses
Dans cette salle on rendait la justice, on retrouve l'inspiration dans celle du château de Coucy dans l'Aisne (bonjour mon fils)

 

Sur le manteau de la cheminée sont représentées les 9 preuses** la représentation centrale ( la 5eme) représente l'impératrice Eugénie, sous les traits de Sémiramis, reine de Babylone, et les 4 personnages de chaque côté figurent ses dames de compagnie ( mieux qu'une photo, mais plus de boulot)
La banquette circulaire (il y en a 2 dans cette immense salle) a été dessinée par Viollet-le-Duc.

Tours et chemins de ronde
Tours et chemins de ronde

Tours et chemins de ronde

Même si ce château n'a pas l'allure que l'on attend d'un château-fort ( sa 1ère destination) il n'en reste pas moins vrai que l'architecte à souhaité conserver une architecture défensive médiévale. L'ouvrage est flanqué de 8 grosses tours, d'un double chemin de ronde, de créneaux, mâchicoulis, meurtrières...et oubliettes. Brrrrrrrr

Mais le plus impressionnant c'est au sous-sol que ça se passe : la galerie des Gisants


La galerie des gisants a fait l'objet d'une nouvelle scénographie en 2006 après l'affectation définitive des sculptures en plâtre provenant, pour la plupart, de la nécropole de la basilique Saint-Denis. Représentant des personnages étroitement liés à la monarchie française, elles avaient été commandées par le roi Louis-Philippe pour le musée de l'Histoire de France du Château de Versailles (source Wikipédia)

photo Le Parisien

Et dans cet écrin de verdure, se nichent de belles demeures......

Et dans cet écrin de verdure, se nichent de belles demeures......

Chantilly et Pierrefonds se situent dans le département de l'Oise.
* Napo le 3ème : L'empereur Napoléon III, neveu de Napoléon 1er ( le petit caporal)
** les Preuses : Figures puisées dans l'Ancien Testament, l'Antiquité et le Moyen-Age destinées à exalter l'idéal chevaleresque
****Wouawoua : WC
Le château de Pierrefonds à servi de décor dans un nombre importants de films de 1907 à 2017, (Les Visiteurs, Peau d'Ane, Le Capitan, Papy fait de la résistance, ainsi qu'à de diverses séries télévisées (Les Rois Maudits, Versailles)

Cela vous a plu ?

 

Commenter cet article

Flo 26/07/2017 16:31

Super reportage !
La poule

Marianne 26/07/2017 20:36

Grâce à qui ?
Poupoule à la tourangelle