Amadeus....fin d'un rêve

Publié le par Amaryves

  de la rochelle a l'ile d yeu pana 008

 

DIS-MÂTS ET COQUE A TROUÉ. CAPITAINE(SKIPPER) PRIS ET MAINTENANT SUR PARCOURS(ROUTE) EN ANVERS. AMADEUS  A PERDU 

c'est le message laconique que nous avons pu lire quelques jours après le mardi 15 juin où nous avions constaté qu'Andy avait normalement déclenché sa balise entre 12h30 et 14h, mais en revenant sur le site le mot HELP s'affichant à 5 reprises nous a rempli d'effroi.

 

Nous savions bien (pour l'avoir connu chez d'autres skippers) que la récupération de l'homme, sain et sauf, implique l'abandon du bâteau, qui plus est quand celui-ci est endommagé.

 

Voici le mail de retour d'Andy, je vous le livre en intégralité... imaginez sa peine, imaginez la nôtre

 

Chers Anne Marie et Yves,
 
    Quoi dire ? Après une superbe traversée très musclée, avec souvent 4 ris dans la grande voile et le tourmentin arisé, le vent et les vagues sont pris le dessus. J'étais 51° Ouest,  sud de la Terre Neuve, quand j'ai surveçu tout un nuit de coup de vent sans trop de souci, j'ai été sur le pont pendant plus d'une heure apreciant le façon qu'Amadeus a entamé les chocs et malgré les rafales de 50 nd,* j'étais content. J'ai descendu pour écrire le log quand j'ai entendu une bruit énorme et vu que le mat a cassé en dessus des barres de flèche et il été déboîté, en trouant le pont au dessus le réchaud à gaz. Sans l'appui des voiles, même de la taille minime, a créé une mouvement excessive et donc j'ai mis l'ancre flottante pas l'arrière, qui à marché merveilleusement. Mais pendant ce temps, je crois que c'étaient une barre de flèche qui a percé une trou dans la coque au niveau de flottaison sous la banquette à tribord, et créé une voie d'eau. J'ai essayé de sauvé une partie du gréement mais avec le mouvement, je ne pouvais pas. Donc j'ai décidé de couper toutes les câbles et l'abandonné. J'arrivais de le faire sans me blesser puis j'ai déclenchais la balise et le tracker Spot. Après une attente de 6 heures, un cargo Américain, le M/V COURAGE arrivait et après pas mal de temps il arrivait sur moi avec les vagues de 4 mètres minimum, j'ai pu finalement grimper sur l'échelle du pilote. Par contre, Amadeus, évidement a été abandonné et avec la voie d'eau, les capots ouverts, et les dégâts causés pendant mes tentatives d'escalader l'échelle, il va coulé assez vite. Donc le Courage emmené à Antwerp en 6 jours et j'arrivais à la maison hier soir.
 
    Entre parentese, ma position finale était 52 milles nautique plus au nord d'ou à coulé le Titanic, et a ce moment j'était en tête de la flotte. Pour voir la course, vous pouvez cliquer sur le lien suivant : http://www.oceanracetrack.com/raceplayer/raceplayer.aspx?event=34
Je connais  tant votre générosité et sensibilité (vous me l'avez prouvé encore il y a peu de temps,) que j'ose vous demander une petite faveur : laissez un petit com' à l'attention d'Andy que je lui ferai parvenir. Merci....
 
   
    * 50 noeuds de vent = 92 km/heure

Commenter cet article

Maria 25/06/2010 13:00


Quand un rêve se réalise c'est l'aboutissement dommage quand cela se termine de cette manière là.Mais il laissera place à un autre, il restera dans le coeur se souvenir et cette force que vous avez
eu pour vous en sortir COURAGE !!!


chocolatatout 25/06/2010 00:33


La fin d'un rêve c'est toujours douloureux, mais lorsque les blessures se pansent, reste les souvenirs et le parfum d'une belle aventure humaine... bravo Andy pour ces moments forts en émotions et
bonne chance pour la suite...


bloga2 24/06/2010 21:27


Moi je vais laisser un petit mot pour Andy et pour vous également. J'imagine que vous êtes aussi touchés que lui par la perte d'Amadeus mais également soulagés qu'Andy soit sain et sauf.
C'est la fin d'une belle aventure mais avant tout la satisfaction de l'avoir tentée. Resterons les leçons et les moments forts de cette expérience et ce qui n'abat pas nous rend plus fort.....
J'ai de la tendresse pour ceux qui sont capables de tout pour réaliser un rêve et à ce titre Andy vous êtes admirable.
Après la déception viendra certainement l'heure de reprendre la mer.
Anne marie et Yves ne manqueront pas de nous tenir au courant.
Bon vent Andy .


jacques 24/06/2010 19:14


Bonjour Andy ,
Je suis triste pour la perte d,Amadeus qui m'a donné de bons moments,des frayeurs aussi grace à la navigation moins risquée (laRochelle-Golfe du morbihan )en compagnie du skippeur Yves .
Le plus important c'est que tu sois là !!!!

Jacques


sylviane 24/06/2010 14:17


Bonjour Andy, je ne connais rien à la navigation, je suis une "terrienne" de naissance! mais ce que je veux te dire c'est que j'admire ton courage et envie ta passion! Je comprends ta déception et
je te souhaite de tout mon coeur de prendre ta revanche un jour... Bonne chance à toi!
Amitiés Sylviane (USA)


Chantal 24/06/2010 12:52


Oh Andy la mer est impitoyable, elle ne laisse aucune place pour l'erreur : ce trou a été fatal quoi que tu fasses ! De plus, les conditions de vent étaient un obstacle inévitable. Il faut
considérer cette perte comme un enseignement, cette course t'a appris énormément j'en suis sûre. Personnellement je t'admire, pour tenir jusque là tu es doté d'une force de caractère incroyable !
Mais tu as eu la vie sauve et ça c'est une victoire ! Quant à Amadeus, la mer va s'imprégner de ses souvenirs et l'air se chargera de te transmettre les bons souvenirs que tu as vécus ce qu'aucune
caméra ne rendra justice à tout ce que tu as vécu. Bravo Andy tu forces mon admiration !


ma-ger-de 24/06/2010 12:03


oh.. quelle terrible déception....ais l'homme est sauf et c'ets l'essentiel... bisous


domi 24/06/2010 09:18


oh ben zut alors :-(
vous vous qui vous étiez si contents de pouvoir le suivre grâce à la balise ... comme vous devez être tristes que ce beau voilier soit coulé et Andy n'en parlons pas !
En plus il était en tête de courses preuve si il en fallait qu'Amadéus était capable du meilleur ...
qu'il repose en paix et qu'Andy retrouve vite la santé et le moral après une telle épreuve
bizzz