Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 14:36
1 jour, 1 livre : Agnès Ledig

Je venais de terminer Juste avant le bonheur (Prix Maison de la presse 2013) d'Agnès Ledig que j'étais déjà "emballée" par l'auteur. Son écriture fluide, les dialogues des personnages rendant le récit vivant, joyeux, curieux,suivi d'un un happy-end, malgré un passage douloureux ( j'y suis allée de ma petite larme), mais on peut dire que le malheur - et perdre son enfant n'est-il pas le pire pour une mère - n'a pas le dernier mot puisqu'il arrive, même si c'est

Juste avant le bonheur !

Puis j'ai eu l'occasion d'avoir entre les mains Pars avec lui.....je me suis plongée dedans avec délice :
Il y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d'un enfant.
Il y a Juliette, l'infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son coeur
Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s'occuper de Vanessa, sa petite soeur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d'éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent.
Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d'équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre-vingt-quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps.


Cette histoire où les protagonistes, se rencontrent, se retrouvent, s'évitent, sans jamais se perdre, se retiennent d'exprimer m'a fait plonger dans la mienne, par rapport à celle de Juliette, à part que je ne suis pas infirmière mais que j'ai vécu sa situation - sans violence- mais phagocitée par un être, gentil, charmant, effacé aux yeux des autres, s'est révélé un prédateur, manipulateur pendant des années et comme Juliette je ne voyais rien, je pensais aussi que "ça" s'arrangerait, et il a fallu le "déclic" pour comprendre que j'avais été à la merci d'un pervers narcissique, faisant le vide autour de moi, devenant malsain dans nos relations toujours en me laissant croire que j'étais la clé de voute du couple, alors qu'il avait pris possession de mes pensées et m'amenait à exécuter ses désirs avec des airs de chien battu.....oh que j'ai compris l'aliénation de Juliette, que j'ai souffert avec elle pour "sauter le pas", pour lacher prise et repartir à nouveau !


Ce roman est une histoire de vie où des personnages d'une extrême vérité cherchent à se délivrer d'un passé douloureux, trouvent dans le présent et les liens humains les remèdes aux peines de l'existence, et nous enseignent qu'être heureux, c'est regarder où l'on va, et non d'où l'on vient.
Dont acte !
 

1 jour, 1 livre : Agnès Ledig

Par contre, je regrette sincèrement d'avoir succomber à vouloir lire
100 ans c'est passé si vite de Gisèle Casadesus, une grande dame de theâtre et de cinéma que j'apprécie beaucoup, mais pour moi c'est LE livre inutile qui n'apporte rien, seulement de confirmer que la petite Gisèle n'a eu que de bonnes fées au-dessus de son berceau, de beaux rôles, de belles rencontres...mais que de le raconter (en ordre alphabétique) est ininteressant !
Dommage

Partager cet article

annemarieB annemarieB. - dans 1 jour 1livre
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 09:15
Création d'une communauté

Chers ami(e)s blogueurs, blogueuses je vous informe que je viens de créer une communauté :

 

EMBARQUEMENT IMMEDIAT

 

Détails de la communauté

 

Embarquement immédiat

Racontez vos balades, découvertes de monuments, des fontaines, des ponts, des clochers, des vieilles portes, en France . Et pourquoi pas les bonnes adresses à retenir dans les régions traversées.

 

Tags : France, balade, découvertes, pont, fontaines, clochers, adresses, lieux insolites


Venez vous y inscrire et publier vos articles pour faire un p'tit tour de France, je suis certaine que vous avez tous traversé ou séjourné dans des lieux sympathiques.
On les partage, on les découvre ?

Partager cet article

16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 06:50
1jour,1 livre : Jan Karski par Yannick Haenel

Je dois vous parler d'un ouvrage que j'ai lu, en son temps, et dont j'aimerai vous parler à nouveau.......

Il s'agit du livre de Yannick Haenel, JAN KARSKI, qui a obtenu le prix Interallié 2009 (prix décerné à un ouvrage écrit par un journaliste)

L' homme dont il est question s'appelle Jan Karski,* il est un de ceux qu'interroge Claude Lanzmann dans Shoah. Les premières pages du roman retracent sobrement cet instant du film : un homme face à la caméra - l'enregistrement à lieu dans les années 1970 - qui voudrait parler, mais dont la parole se brise, un homme happé par la tentation du silence et qui, avec ce silence, se débat, pour finalement parvenir à réciter le message dont il est porteur depuis plus de trente-cinq ans.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Jan Karski (1914-2000), issu d'une famille catholique de Lódz, était agent de liaison entre la Résistance polonaise et le gouvernement polonais en exil, en France d'abord, puis à Londres. A la fin de l'été 1942, deux leaders juifs le font entrer clandestinement dans le ghetto de Varsovie, où se meurent des milliers d'hommes, de femmes, d'enfants. Ceci afin que lui, Jan Karski, voie et dise au monde ce qu'il a vu. Ceci afin qu'il témoigne de l'atrocité de la situation des Juifs de Pologne.

De l'extermination en cours. « Peut-être ébranlera-t-on la conscien­ce du monde », espèrent les deux leaders juifs. Ne laissez pas faire cela : le voilà, le message dont est désormais porteur et responsable Jan Karski. Message qu'il tentera en vain de délivrer dans le monde qu'alors on qualifie de libre, en Grande-Bretagne, à Washington..., devant des auditoires divers, prenant la parole mille fois sans jamais que soient perçus ses mots - pourquoi ce refus, ou cette impossibilité d'entendre ?

Dès 1944, Jan Karski écrira un livre - dont le résumé constitue la seconde partie du roman de Yannick Haenel -, dans l'espoir que l'écrit soit plus audible que la parole, en vain. Jan Karski sera dès lors contraint à jamais de vivre avec ce qu'il sait, avec aussi en lui ce message qui n'est jamais parvenu à ses destinataires.

Critique de Nathalie CROM

 

Le petit kiosque a dit :

Je vous le disais en préambule, j'étais K.O par terre (enfin dans mon lit), ce livre est un récit poignant, bouleversant.

Comment ne pas éprouver de la colère, du dégoût devant le combat perdu de cet homme, résistant, arrêté par la gestapo, évadé avec des complicités, cet homme introduit dans le ghetto de Varsovie pour "VOIR", pour alerter les nations, pour témoigner des atrocités chaque jour endurées par les Juifs persécutés par les nazis.

Une bouffée de haine ( non peut-être pas, mais pas loin), au récit de son entrevue avec Roosevelt, qui venait de terminer un repas et l'écoutait en baillant (digestion difficile le président ?) et répétant inlassablement " I understand" ( je comprends), mais Karski a le sentiment que les oreilles se ferment, la guerre des nations a un but militaire et non de sauver des milliers d'enfants, de vieillards, de femmes et d'hommes qui ont le malheur de n'être pas du bon côté.

Le procès de Nuremberg mis en scène par les Américains n'était qu'un masquage pour éluder la question de la complicité passive des Alliés.
Pourquoi ont-ils refusé de bombarder les voies ferrées qui menaient à Auschwitz alors qu'en 1944 les raids se multipliaient dans le secteur ?
Pourquoi ?? Parce que les objectifs des Alliés étaient militaires et la mort promise a des millions d'êtres (qui n'avaient plus rien d'humain d'ailleurs ...) ne les regardait pas.

Lisez ce livre, c'est magnifiquement écrit, si le sujet n'était pas aussi lourd, je dirais qu'il se lit "facilement"

Il y a eut des salauds dans cette guerre mondiale, il y a eut des héros et Jan Karski était de ceux-là .

Partager cet article

annemarieB Amaryves - dans 1 jour 1livre
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 12:41
Si on faisait les gourmand(e)s ?

Pour changer, ça vous dit de passer un peu de temps en cuisine, pour se faire de gros plaisirs sucrés ?
Allez, suivez-moi chez La poêle qui rit  et prenez vos petites cuillères......

Un petit ramequin de crème caramel en cage pour commencer

Crème en cage de caramel

Crème en cage de caramel

Un liégeois au tofu soyeux ( pas de beurre, pas d'oeuf, c'est bien ça !)
 

Liégeois au tofu soyeux

Liégeois au tofu soyeux

Les kouign ou pancakes bigouden... irresistibles au p'tit déjeuner ou au goûter

Kouign bigouden

Kouign bigouden

Les crèmes "magiques" très citronnées, mais vraiment très citronnées, surtout ultra rapides à confectionner !

Crèmes rapides très citronnées

Crèmes rapides très citronnées

Et le sublissime gâteau de voyage....le gâteau nantais alors là c'est géantissime (si je vous le dis !)

Le gâteau nantais

Le gâteau nantais

Et encore vous n'avez pas tout vu : la salade vitaminée, les lentilles au haddock, les pommes duchesse maison, et ma version inhabituelle du steack-frites tout est à découvrir !
Alors vous venez ?

Partager cet article

annemarieB annemarieB. - dans Les petits goûters
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 11:47
Mon compagnon à 4 pattes !

Voilà aujourd'hui une année qu'il partage mon quotidien......je vous le présente :
Dickyson (bichon maltais), surnommé (c'est plus court) DICKY, Kiki ou Riquiqui

 

Un amour de chien vous pensez bien.......


Gros dormeur, appéciant le confort de tout ce qui encourage à piquer un roupillon, de préférence sur un tissu doux, moelleux mais à la rigueur sur les chaussures lorqu'il prends place SOUS la table !

 

Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !

Un peu "trouillard" mais sans peur devant plus gros que lui.....rien que pour japper histoire d'impressionner, mais personne n'est dupe, tu n'as rien d'effrayant.mon p'tit coco......

Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !

Gourmand comme pas possible, dès qu'un bruit de casseroles se fait entendre il n'est pas loin, des fois que.......mais non c'est croquettes-eau fraîche et pis c'est tout !

Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !Mon compagnon à 4 pattes !

Il a aussi une cousine MALU qui fait 3 fois sa taille (même pas peur !!!!) et un jeune cousin polisson LINK, mais Dicky n'est pas très sociable avec ses congénères, surtout quand il est chez lui.....alors il boude !

Malu et Link qui, eux, s'entendent comme larrons en foire

Malu et Link qui, eux, s'entendent comme larrons en foire

Je ne vais pas manquer de radoter si je vous dis :
"il ne lui manque que la parole"

Mon compagnon à 4 pattes !

Patientez pour visionner toutes mes photos, elles défilent, sauf les 2 dernières
Petite léchouille de
Dicky

Partager cet article

annemarieB annemarieB - dans Pêle-mêle
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 08:10

Pas besoin de long discours, Sylvie Denis est allée au-devant des Dames, qu'elles aient fait l'histoire (Agnès Sorel, Jeanne d'Arc, Anne De Bretagne) ou qu'elles soient toujours actives dans la Cité Royale. (Nicole Avézard peintre mais aussi Lucienne des Vamps, Nathalie Desperches-Boukathem dessinatrice, Malou Ancelin plasticienne, mais aussi Brigitte notre crèmière....regardez !

 

Partager cet article

11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 12:04

Il est des images comme ça que l'on a plaisir à redécouvrir, peut-être que le recul du temps fait prendre une autre dimension aux photographies réalisées il y a plusieurs années.


Peut-être aussi qu'elles sont chargées de souvenirs et qu'il est préférable de les laisser dormir, pour oublier, oublier pourquoi on était là, pourquoi il faisait beau, pourquoi on se croyait invulnérable et pourtant.....la réalité n'est pas toujours fidèle.

Puis, vient le temps où le contexte s'envole,la sérénité (toute relative) réapparait, l'esprit et les yeux restent attachés uniquement à la photo et là, revient le plaisir de contempler.

Je vous y convie dans un état d'esprit pur et limpide, juste se laisser charmer par la situation figée par l'objectif et voir à nouveau la vie de mes petits compagnons rencontrés ici et là !

Fière et intriguée......

Fière et intriguée......

Fuite en avant

Fuite en avant

Conciliabules au frais

Conciliabules au frais

Pas besoin d'échographie Madame...c'est pour bientôt !

Pas besoin d'échographie Madame...c'est pour bientôt !

Vous remarquerez que les chevreuils et chevrette n'ont pas la même couleur de pelage : en hiver celui-ci passe du marron clair pour devenir plutôt gris.

Dans la clairière de Rethondes ou clairière de l'Armistice (Oise), mais qui se cache dans le canon ?

Dans la clairière de Rethondes ou clairière de l'Armistice (Oise), mais qui se cache dans le canon ?

Ah voilà un joli nid tout prêt et une nichée de mésanges braillardes !

Ah voilà un joli nid tout prêt et une nichée de mésanges braillardes !

La clairière de l'Armistice, aussi appelée clairière de Rethondes (en raison de sa proximité avec l'ancienne gare de Rethondes même si elle est sur la commune de Compiègne), est la clairière où se trouvait le wagon dans lequel furent signés l'armistice du 11 novembre 1918 entre la France, ses alliés et la république de Weimar, puis l'armistice du 22 juin 1940 entre la France et le Troisième Reich.
Le musée se visite et le fameux wagon, un moment exposé à l'extérieur, fut rentré dans le dit-musée.....comme ça, il faut payer pour le voir !
Rentabilité oblige......

Partager cet article

annemarieB annemarieB. - dans La faune - la flore
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 12:00

Voilà une magnifique chorale slovène (musique populaire et jazz) que j'écoute très souvent et dont les performances sont inouïes....  Le groupe de chanteurs Perpetuum Jazzile nous font une interprétation vocale de la chanson Africa de Toto.

Mais le plus impressionnant, c'est les deux premières minutes de la vidéo ou la chorale arrive à imiter le bruit du tonnerre et le bruit de la pluie qui tombe seulement en claquant des doigts...remarquable !
A écouter jusqu'au bout, tellement c'est pur, allez montez le son

 

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 08:52
Cricri...Lesieur....le concours !

Et oui c'est aujourd'hui le dépôt des liens vers la recette utilisant la nouvelle mayonnaise Lesieur "à ma façon".

10 participant(e)s...un (e) unique gagnant(e).......d'un beau panier gourmand !

Je croise les doigts pour que mon "steak-frites new look" fasse de l'oeil au jury !

Steak-frites à ma façon

On en reparle ;-)

Partager cet article

annemarieB annemarieB. - dans Concours - partages
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 14:08
Accolade chevaux -  Bronze de Pierre Jules MENE

Accolade chevaux - Bronze de Pierre Jules MENE

Je connaissais les "câlins gratuits" - free hugs - ces accolades dispensées par des inconnus en pleine rue.

Ce mouvement généré par Mata Amritanandamayi dite Amma a pris une telle ampleur que même Dromadaire fournisseurs de cartes virtuelles pour tous événements ne se lasse pas de vous le rappeler.
Alors, il paraît que désormais le 21 janvier est le jour du câlin, ( cette date est liée à un autre événement, mais c'est personnel ....)

Pour moi qui suis une farouche opposante aux embrassades systématiques, à des gens qui vous disent bonjour mais ne peuvent s'empêcher de vous "mouiller" les joues, je ne voyais pas ça d'un très bon oeil.

Mais il faut séparer le terme "embrassades" et "accolades".....dans le dernier terme il suffit juste de prendre une personne dans ses bras, de la serrer - plus ou moins - , mais comme tout ceci n'est pas né en France, je doute de la réussite de cette journée dans notre pays.

Personnellement, je me vois mal faire un câlin à mon voisin, qui n'a de cesse de me pourrir l'existence, et une petite insulte à mon passage n'est pas extraordinaire..... alors peut-être que cette journée pourrait être une occasion d'enterrer des haches de guerre, des querelles intestines et autre rancoeur.
Pourtant, à en croire la revue Comprehensive Psychologie, il suffirait d'une accolade de 10 secondes chaque jour pour réduire la tension artérielle, le stress, prévenir les risques de maladies cardiaques et de dépression.
Je veux bien.......

Le Japon, l'Angleterre se sont lancés dans cette expérience sensitive qui permettrait de recharger les batteries, d'apprendre à mieux connaître son corps et ses émotions.
Rassurez-vous la France n'est pas en reste, il existe des Ateliers Câlins à Paris dans les 12eme et 18eme arrondissement de Paris, et pour câliner - sans arrière-pensée- vous pouvez télécharger une appli cuddlrapp.com de quoi vous réconforter si vous n'avez pas de maman, de chéri à câliner dans l'immédiat !


Bons câlins !

texte inspiré par Fabienne Broucaret (Marie-France Janvier 2015)
Image :http://www.galerie-du-cheval.fr/bronze-cheval-accolade.html

Partager cet article

annemarieB AnnemarieB. - dans Faits de société
commenter cet article

Présentation

  • : Le petit bout de la lorgnette
  • Le petit bout de la lorgnette
  • : A la découverte de la France, de l'insolite, des arts (musique, littérature, cinéma) tout ce que j'aime !
  • Contact

Recherche